La Libre Belgique

Revue de presse

La leçon des Pastoureaux… La maitrîse et la flamme des Pastoureaux ont conquis une salle du Palais des Beaux-Arts archicomble. Ces Petits Chanteurs de Waterloo ont apporté au Requiem de Mozart une concentration et une ferveur que pourraient leur envier bien des choristes de métier … Une expression très intense, des contrastes fermement accusés, un engagement magnifique de bout en bout projetèrent un éclat vif et dramatique sur cette partition partagée entre la révolte et la résignation. De cet énoncé vibrant, on retiendra la belle leçon de chant choral donnée par ces dynamiques Pastoureaux. Il est certain que seule une communion, fondée sur un travail rigoureux et une extrême attention individuelle, peut engendrer cette joie et cette authenticité. Le public y fut sensible qui, debout pour applaudir, ne cacha pas son émotion face à tant d’ardeur sincère.